MOUVEMENTS DES ARMEES SUR LES DIFFERENTS FRONTS

EN 1915:

Les Allemands ont remplacé de Moltke par Falkenhayn à l'ouest mais c'est en Orient qu'ils vont chercher la décision en profitant de l'entrée en guerre de la Turquie à leur coté. Les Allemands tenteront d'utiliser en direction des musulmans l'effet psychologique de la religion grace à cette adhésion turque à leur camp.
Ils peuvent ainsi interdire en fermant les détroits toute liaison par la mer Noire entre les alliés et les Russes. La Turquie représente une menace vers l'Inde en investissant la Perse! Une armée turque progresse en direction du canal de Suez mais les Anglais réagissent rapidement et obligeront les Turcs à se replier. D'autres forces turques sont engagées contre les Russes vers le Caucase mais elles seront anéanties par la réaction russe.
Sur le front russe les Allemands obligent les Russes à la retraite: ils doivent quitter la Prusse orientale puis la Pologne mais ils évitent miraculeusement l'effondrement en sortant de Pologne avant l'encerclement total de leurs forces. Plus au sud les russes quittent également la Galicie orientale. Le front se stabilise suivant une ligne orientée nord-sud et les combattants se protègent en creusant des tranchées de part et d'autre de cette ligne. Ces combats entraînent coté russe des pertes énormes: 2 500 000 tués ou blessés et plus de1 000 000 de prisonniers.
L'Italie déclare la guerre à l'Autriche suite à un accord secret signé à Londres (les Alliés promettent des concessions territoriales après la paix). Des combats se déroulent dans les Alpes mais ne permettent pas de mouvements importants des forces en présence.
Winston Chuchill alors premier lord de l'amirauté monte avec la Marine une opération contre le Détroit des Dardanelles qui se soldera par un échec. Ce détroit relie la mer Egée à la mer de Marmara, il est bordé à l'est par la Turquie d'Asie et à l'ouest par la presqu'île de Gallipoli. L'idée initiale est de battre les Turcs pour affaiblir la coalition. Le combat naval se déroule du 19 février au 18 mars mais la flotte doit se retirer avec des pertes importantes  dues aux tirs des canons  installés sur les berges et surtout les mines flottantes dérivantes dans le détroit. Une action terrestre est alors lancée du 25 avril au 12 juillet sous les ordres du général Hamilton avec 2 divisions anglaises et 2 divisions françaises ayant pour objectif d'occuper la Gallipoli mais c'est l'enlisement. Une dernière tentative sera lancée par les Anglais avec 4 divisions mais sans obtenir le résultat souhaité. Les forces débarquées à terre devront être évacuées et seront regroupées à Salonique.
La Bulgarie rejoint de son coté les Allemands et les Turques pour attaquer la Serbie qui sera écrasée. L'armée serbe se repliera difficilement sur les rivages de l'Adriatique.
Sur le front ouest les Allemands développent l'utilisation des gaz asphyxiants pour détruire l'adversaire au nord d'Ypres en particulier alors que les Alliés lancent des offensives sur des zones limitées pour provoquer la percée du front: offensives de Champagne, d'Artois et dans les Vosges pour tenir les sommets (Hartmannvillerkopf)
La guerre sous-marine se développe avec le torpillage au sud de l'Irlande du transatlantique Lusitania.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site