LA RETRAITE DU 19 JUIN AU 25 JUIN 1940

19 JUIN

                  Capitulation de Cherbourg et occupation de Brest: la Marine saborde ses bateaux pour éviter qu'ils tombent aux mains de l'ennemi. Sur la Loire pendant 2 jours les panzers seont arrêtés devant les ponts de Saumur par la défense des jeunes cadets de l'école de cavalerie, à Tour la Loire est défendue et les Allemands ne peuvent pas passer sur la rive gauche. Une colonne entre à Bourges. A l'est ils sont à Vichy, Roanne et se dirigent sur Saint Etienne. Lyon est occupé.

III° Armée:

                  Le front du 6° CA présente au centre un superbe saillant à Laneuville tenu par le 162° RIF et l'artillerie n'est pas positionnée pour participer à la défense elle se déplace à la vue des Allemands. Les 258° ID et 93° ID passent la Meurthe à Rosières et attaquent à Saint Nicolas du Port et La Madelaine. Le Gl Loizeau ne dirige plus rien le CA va se déliter totalement en retraitant vers Charmes. Le front du 20° CA se disloque: la 52° DI a beaucoup souffert et surtout la Division polonaise en retraite vers Baccarat. La Division de Girval sur la gauche se bat sur la Meurthe face à la 268° ID, 79° ID et 93° ID, alors que sur la droitec'est la Division Dagnan qui s'oppose à la 75° ID sur la Vezouze en liaison avec la division Chastanet aux prises avec les 60° ID et 252° ID.

V° Armée:

                  Les cavaliers prennent position sur la rive droite de la Moselle dans les immeubles qui jouxtent la rivière, Epinal est en feu car les Allemands ne pouvant faire passer les chars sur le pont de pierre incendient les immeubles où résistent les français. Sur la Moselle les cavaliers résistent jusqu'à la limite de leur force mais doivent laisser le terrain à Jarménil et Archettes.
                  Les cavaliers comprenant qu'ils ne seront pas relevés par le 70° RI et sur le point d'être débordé sur les quais de la Moselle  se retirent de la ville pour se regrouper vers Rambervillers. Les Allemands franchissent le pont de pierre et occupent Epinal. Pendant ce temps la 8° Pz se bat à Darney puis atteint Nomexy sans difficulté car les cavaliers sont retranchés de l'autre coté de la Moselle à Châtel et font sauter le pont sur la rivière. On retrouve pour un court moment les bataillons du 164° RIF en appui de chaque coté de Châtel mais ils disparaitront en forêt dès les premiers échange d'artillerie. Au nord les cavaliers tiennent Portieux et au sud Girmont face à Thaon sera abandonné de nuit par ses défenseurs, les Allemands prennent pied sur la rive droite de la Moselle. Epinal est en soirée sous les bombardements des canons français les dégats seront énormes.

VIII° Armée:

                  Le PC est installé à la Bresse alors que les unités sont sur la Moselle: à Remiremont le 79° RIF, le 168° RIF en amont. Le groupement Duluc au Thillot avec le 23° RIF, Rethoré à Faucogney, Blanloeil à Servance. Les Allemands se sont renforcés devant Faucogney où Réthoré décide de décrocher mais en y laissant beaucoup de matériel, ils tiennent le col des Croix et domine le Thillot. Dans cette localité les français font sauter un dépôt d'explosifs situé en pleine ville ce qui va détruire une grande partie de la cité. Duluc est sur la route du Mont de Fouche pour renforcer sa défense et recueillir le groupe Réthoré. Il découvre un bataillon du 168° RIF installé sur les Crêtes. La ligne de défense française est en place: les cols des Croix et du Mont de Fourche, Faucogney, Lepuix-Gy, le Ballon de Servance, Remiremont et la haute Moselle.

20 JUIN

                    L'ennemi franchit la Loire à l'est de Tours. Les blindés entrent à Gérardmer mais des combats désespérés continuent sur certains points de défense.

III° Armée:

                    Le Gl Loizeau dépose les armes dans la région de Charmes. C'en est terminé du 6° CA. Le 20° CA se bat sur la Meurthe devant Baccarat où la Division de Girval sous l'assaut des 268° ID, 198° ID et 75° ID va reculer en laissant de nombreux prisonniers: la III° armée est coupée en 2 tronçons. Au 43° CA le Gl Lescanne organise la retraite vers le plateau du Donon pour y attendre l'armistice: la division Sanselme se retire de la défense du canal pour les pentes vosgiennes: le 279° RIF décroche sans attirer l'attention de l'ennemi, le 154° RIF plus difficilement sous les tirs de l'adversaire de même que le 165° RIF.

VIII° Armée:

                   Les restes du 45° CA passent en Suisse. Le Thillot ravagé est en flamme les derniers défenseurs se rendent. Les Allemands prennent pied à Remiremont et enfoncent les dernières lignes de défense.

21 JUIN

                    A Rethondes en présence d'Hitler le Gl Keitel communique aux plénipotentiaires les conditions de l'armistice. Sont occupés Morlaix, Lorient, Cholet, Clermont-Ferrand, Vienne, Montbrison. Les Italiens déclenchent une offensive importante sur le front des Alpes.

22 JUIN

                        Pierre Laval Entre au gouvernement. Signature de l'armistice franco-allemand. Les Allemandfs sont à La Rochelle, dans la Creuse. Le Gl Condé demande la cessation des hostilités les troupes de l'est sont faites prisonnières.

23 JUIN

                       La Wermacht atteint Rochefort, Royan et Poitiers.

24 JUIN

                       Signature de l'armistice franco-italien.

25 JUIN

                       Cessation des hostilités.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site